Performance « Un monde parfumé » Norico Sunayama

9/30 10h00-20h00

10/1 10h00-18h00

Dans le "monde parfumé" de l'artiste Norico Sunayama, les visiteurs peuvent plonger sous une jupe rouge écarlate géante portée par l'artiste elle-même ou par un performeur bénévole. La personne qui porte la robe se retrouve dans une posture vulnérable, dans un espace public dans lequel un nombre indéterminé de personnes se promène. A travers d'un acte de voyeurisme dans l'espace privé et intime qui s'étend à l'intérieur de la jupe, le public expérimente une installation immersive qui établit une communication vivante entre les visiteurs et l'artiste, ou entre les visiteurs eux-mêmes. "Un monde parfumé" a été produite et présentée pour la première fois lors de l'exposition John Cage's Laurie Hawley Over Circus à l'Art Tower Mito en 1995, a fait l'objet d'une tournée en France l'année suivante, en 1996, et a depuis fait le tour du monde. Malgré le fait que ce travail se poursuive depuis près de 2006 ans, le concept ne s'est pas estompé et fait toujours preuve d'une modernité troublante, interrogeant les normes de la féminité et les causes de la violence.

Sponsor : MUZ ART PRODUCE Co-sponsor : Kansai Institute of Japanese Studies Coopération : Kyocera Museum of Art, Kyoto Coopération spéciale : Shudo Junior High School, Shudo High School
Projet de subvention pour le défi culturel de la préfecture de Kyoto

Norico Sunayama

Danseuse et performeuse de Dumb Type, Norico Sunayama réalise ses propres performances et de multiples autres collaborations avec notamment les groupes japonais Kyupikyupi et singapourien Kill your television. Particulièrement active dans les soirées “Club Luv+” des années 80, au cours desquelles elle fonde les groupes féminins OK Girls (avec d’autres performeuses de Dumb Type) et C.Snatch.Z, elle présente depuis une oeuvre performative, à la croisée de l’art contemporain et de la sous-culture, du cabaret, de l’art et de la représentation. Norico Sunayama est connue pour ses performances provocatrices hors normes en lien avec les principales dimensions du langage propre à Dumb Type et particulièrement l’engagement et la critique sociale.